غرس القيم الدينية والتربوية وبناء الإنسان

[email protected]

المدونة

Screenshot 2023-05-27 075938

Etiquette of reading the Qur’an

Screenshot 2023-05-27 075938

المدونه

Screenshot 2023-05-27 075938

Etiquette of reading the Qur’an

Screenshot 2023-05-27 075938
أفضل طريقة لقراءة القرآن

Au début, la lecture du Coran pour une femme chez elle sans porter le hijab est autorisée tant qu’elle se sent en sécurité et à l’abri des regards indiscrets. Cependant, par respect pour le livre de Dieu, il est préférable d’orienter son visage vers la qibla et de couvrir son corps, ne serait-ce qu’en partie et non de manière complète comme lorsqu’elle sort en public.

Il existe des règles de bienséance pour la lecture du Coran, qu’elles soient intérieures ou extérieures. L’orientation vers la qibla et le port du hijab ne sont que recommandées et non obligatoires. Voici quelques-unes de ces règles, dont certaines sont obligatoires selon le texte coranique, d’autres recommandées par certains savants, et d’autres encore encouragées sans fondement textuel précis :

Premièrement : Règles intérieures

  1. Lire le Coran avec sincérité en recherchant la satisfaction et la récompense de Dieu. Se remémorer la grandeur et le statut du Coran dans le cœur. Plus on magnifie Dieu dans son cœur, plus on Le craint et L’aime, plus le Coran devient grand à nos yeux. Se rappeler que le Coran n’est pas un livre humain et ne pas chercher par sa lecture la gloire et l’honneur terrestres. Ibn Mas’ud (qu’Allah l’agrée) dit : “Nul ne sera interrogé au sujet de sa personne hormis le Coran. Celui qui aime le Coran aime Dieu et Son Prophète”.
  2. Se repentir et s’éloigner des péchés en général, car ils éteignent la lumière de la foi dans le cœur, affaiblissent et malmènent le cœur, diminuant ainsi sa sensibilité au Coran. En particulier, il convient au serviteur de s’éloigner des péchés qui affectent les organes de perception du Coran: le cœur, l’ouïe, la langue et la vue. L’utilisation de ces organes pour le haram les empêche de profiter du halal. L’un des péchés les plus dangereux et les plus préjudiciables à la compréhension et à la méditation du Coran est d’écouter la musique, les chants et les instruments de divertissement. C’est l’un des plus grands stratagèmes de l’ennemi de Dieu, Satan, qui a égaré beaucoup de gens et les a éloignés de la compréhension et de l’influence du Coran.
  3. Concentrer son cœur et chasser les pensées futiles pendant la récitation. Retenir ses mains de gesticuler et ses yeux de regarder de tous côtés sans raison.
  4. Méditer et s’efforcer de comprendre le sens car ce sont les ordres du Seigneur des mondes qu’il faut s’empresser de mettre en pratique après les avoir comprises et méditées.
  5. Que son cœur réagisse à chaque verset comme il sied : en méditant sur les sens des noms et attributs de Dieu selon la compréhension des pieux prédécesseurs; en prenant exemple sur les prophètes et les vertueux; en tirant leçon des situations des mécréants, etc.

  6. Que le lecteur ressente que chaque parole du Coran lui est personnellement adressée.
  7. Se laisser influencer: réagir à chaque verset lu – avoir peur devant les menaces, se réjouir des promesses, s’humilier devant les mentions de Dieu, de Ses noms et attributs, baisser la voix et s’attrister intérieurement devant les mentions des mécréants et de leur indécence, aspirer au Paradis quand il est décrit et trembler devant l’Enfer quand il est mentionné.

  8. Renoncer à soi-même et à sa force car il n’y a de force et de puissance qu’en Dieu, le Très-Haut, le Tout-Puissant. Éviter de s’auto-complimenter.

  9. Éviter les obstacles à la compréhension tels que se concentrer entièrement sur la beauté de la récitation au détriment du sens. Il doit aussi limiter le sens des versets coraniques à ce qui lui a été enseigné dans les exégèses.

Deuxièmement : règles extérieures

Il est recommandé de faire ses ablutions avant de lire le Coran, selon ce rapporté par ‘Omar (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (que la paix et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : “Que personne ne touche le Coran s’il n’est pas pur.” (Sahih al-Jami’).

Il doit se brosser les dents, purifier et parfumer sa bouche car elle est la voie du Coran.

Il est préférable de s’orienter vers la qibla lors de sa lecture car c’est la direction la plus noble. Cependant, s’il ne s’oriente pas vers la qibla, il n’y a pas de mal à cela.

Il doit chercher refuge auprès d’Allah contre le Diable banni avant de commencer à lire au début de la sourate, et réciter “Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux”.

Il doit s’engager à lire régulièrement le Coran et ne pas l’abandonner à l’oubli. Il ne devrait pas passer un jour sans lire quelque chose du Coran afin de ne pas l’oublier et délaisser le mus’haf.

Il ne doit pas interrompre sa lecture par des paroles inutiles. Il doit éviter de rire, faire du bruit ou parler, sauf si nécessaire. Il devrait imiter ce que rapporte al-Bukhari de Naafi’ : Ibn ‘Omar (qu’Allah l’agrée) ne parlait pas lorsqu’il lisait le Coran jusqu’à ce qu’il ait fini.

Il doit embellir sa voix lors de la récitation du Coran autant qu’il le peut. “Embellissez le Coran avec vos voix, car une belle voix augmente la beauté du Coran.” (Rapporté par Ahmad, Abou Dawoud, Ibn Majah et authentifié par al-Albani dans Sahih al-Jami’). Il doit aussi réciter le Coran avec tajwid, car les savants s’accordent à recommander le tajwid. “{Et récitez le Coran avec tajwid}.” (Coran 73:4).

Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) a dit: “Je préfère réciter une sourate en observant le tajwid plutôt que de lire tout le Coran sans tajwid.” Selon Mujahid, on a demandé au sujet de deux hommes dont l’un a lu al-Baqara et Al ‘Imran et l’autre, seulement al-Baqara, mais dont le temps de récitation, inclinaisons, prosternations et assises était le même. Il a répondu: “Celui qui a lu seulement al-Baqara est préférable.”

Il doit respecter le mus’haf: ne pas le poser par terre, ne rien mettre dessus, ne pas le jeter à celui à qui il veut le passer, ne le toucher que lorsqu’il est pur.

Choisir un endroit approprié comme la mosquée, un endroit chez soi loin des obstacles, distractions et bruits, un jardin ou autre. L’endroit doit être éloigné de ce qui éloigne les anges comme les cloches et les chiens, etc.

Choisir un moment propice où Allah Se manifeste à Ses serviteurs et où Ses miséricordes descendent. La meilleure lecture est celle faite pendant la prière. En dehors de la prière, la meilleure lecture est celle de la nuit, et la seconde moitié de la nuit est préférable à la première. Quant à la lecture de jour, la meilleure est celle après la prière de l’aube.

Répéter un verset pour le méditer et en être influencé. Il a été rapporté d’Abou Dharr (qu’Allah l’agrée) que le Prophète (que la paix et le salut d’Allah soient sur lui) s’est tenu debout en répétant un verset jusqu’au matin: “{Si Tu les châties, ils sont Tes serviteurs.}” (Coran 5:118). Rapporté par an-Nasa’i et Ibn Majah. Il a aussi été rapporté que beaucoup de Compagnons et de pieux prédécesseurs répétaient certains versets précis pour les méditer et en être influencés.

Pleurer pendant la récitation, surtout en lisant les versets du châtiment ou en contemplant certaines scènes, quand on se remémore les scènes du Jugement dernier et de l’Au-delà, et les manifestations de la terreur qu’elles contiennent, puis qu’on observe sa propre négligence et sa défaillance.

L’auditeur du Coran doit observer toutes les règles de bienséance mentionnées précédemment, et y ajouter une bonne écoute, une bonne attention, une bonne compréhension et bonne réception. Il ne doit pas seulement ouvrir ses oreilles mais tous ses sens et sentiments. Allah dit: “{Et quand on récite le Coran, prêtez-lui l’oreille attentivement et observez le silence, afin que vous obteniez la miséricorde (d’Allah)..}” | وَإِذَا قُرِئَ ٱلْقُرْءَانُ فَٱسْتَمِعُواْ لَهُۥ وَأَنصِتُواْ لَعَلَّكُمْ تُرْحَمُونَ ﴿٢٠٤﴾ (Coran 7:204).

شارك

الوسوم

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut